Ron Arad au Centre Georges Pompidou

1

Ron Arad : No Discipline

Une exposition design au Centre Georges Pompidou
Du 20 novembre au 12 mars 2009

img_3463

Designer Israélien reconnu au niveau international, Ron Arad signe cette exposition attendue de longue date. La spectaculaire scénographie, qu’il a réalisée personnellement, laisse le visiteur déambuler librement passant de l’ombre à la lumière pour s’approprier l’exposition.  Réunissant plus de deux cents pièces, l’exposition plonge d’emblée le visiteur dans un univers foisonnant à la découverte de vingt-cinq ans de création.
De ses débuts dans les années 1980 avec son atelier galerie One Off, Arad garde le goût de l’expérimentation, de la provocation et du détournement. Poussé par une curiosité insatiable et porté par une créativité effervescente, il revisite le design avec sa singulière sensibilité artistique.

img_3424

Cet esprit libre affirme qu’il n’a pas de frontière entre la fonction d’architecte et celle d’artiste ou de designer. Son aisance à passer d’un domaine à l’autre depuis le début de sa carrière nourrit sa créativité et l’amène à conservoir des aménagements d’espaces, des projets d’architecture ou des objets répondant autant aux exigences de la grande série qu’à la demande des galeristes et des collectionneurs.

Pièces uniques et séries limitées

Ron Arad repousse progressivement les limites structurelles de l’objet.

Dans la pénombre, les pièces uniques et les séries limitées One Off se détachent par un jeu d’éclairage ciblé qui les révèlent autant qu’il les métamorphose. Un jeu d’illusion optique, cher au designer, met en valeur ces pièces aux surfaces polies ; elles deviennent alors le support de reflet changeant où le miroitement va jusqu’à la dématérialiser les volumes.
Au début des années 1980, Ron Arad commence à créer du mobilier en se livrant à toutes sortes d’expérimentations en matière de conception et d’utilisation de matériaux. C’est a cette époque qu’il fonde un atelier du nom de One Off. Le détournement d’éléments standardisés le conduit à proposer des ready-mades . C’est la Rover Chair qui le propulse en 1981 dans le monde du design.
A partir des années 1990, il focalise ses réalisations sur la recherche de nouveaux matériaux et les innovations technologiques. Il entretient un partenariat privilégié avec le Néerlandais Ernest Mourmans. Peu à peu il repousse progressivement les limites de l’objet et gagne en sophistication comme en liberté formelle. La rareté des séries limités présentées explique des prix aujourd’hui exorbitant.

img_34301

Partage

A propos de l'auteur

Un commentaire

  1. Un article lumineux qui dépeint le travail de Ron Arad avec justesse et poésie.
    Merci, je prends mon manteau et je file à Beaubourg voir l’expo!

Laisser un message